Cinquième victoire consécutive pour l’équipage de Groupe Atlantic, à l’occasion des parcours construits de Châtelaillon-Plage. Tout s’est joué sur la cinquième et dernière course du jour. Au classement général, Groupe Atlantic met la pression et revient à seulement un point du leader Helvetia Blue by Normandy Elite Team. À une semaine du dénouement, la suite des événements s’annonce passionnante. Demain, les dix équipages participeront au dernier ralliement de cette 44e édition, à destination de Royan.

La troisième et dernière journée de course à Châtelaillon-Plage s’est disputée dans un vent de terre irrégulier qui a mis les nerfs des équipages à l’épreuve. Cinq courses ont été disputées et il n’était pas facile de maintenir une belle régularité. La journée a donc été riche en rebondissements.

Groupe Atlantic vainqueur sur le fil : « Quand il a fallu mettre le coup fatal, on a été là ! »

À l’issue des quatre premières courses, le leader au classement général Helvetia Blue by Normandy Elite Team avait un point d’avance sur Groupe Atlantic. Tout s’est donc joué sur la cinquième et dernière course. Groupe Atlantic (avec à bord Valentin Sipan, Aristide Gasquet et Aurélien Pierroz) a terminé 2e et Helvetia Blue by Normandy Elite Team 6e. « Quand il a fallu mettre le coup fatal, on a été là ! », se réjouit Valentin Sipan. « Cette nouvelle victoire confirme notre belle dynamique. Nous revenons à un point du leader au classement général. Nous n’avions pas fait énormément d’entraînements avant le Tour Voile, on savait qu’on serait meilleurs à la fin de l’épreuve plutôt qu’au début. Des automatismes se créent, la communication est plus fluide, on élève notre niveau de jeu. Il faut continuer car les autres équipages aussi progressent. Nous gardons la tête froide. »

Helvetia Blue by Normandy Elite Team se contente de la deuxième place : « Ça pique un peu… »

À bord d’Helvetia Blue by Normandy Elite Team, Clément Michel, Jules Ducelier et Louise Acker avaient les cartes en main pour remporter la journée. Ils ont finalement terminé à la deuxième place. « Nous sommes un peu amers, ça pique un peu », confie Jules Ducelier. « Nous avons tendance à penser que nous ne naviguons pas à notre meilleur niveau depuis quelques jours et pourtant nous sommes toujours leaders. Nous préférons faire la course en tête en étant réguliers plutôt qu’alterner les « bâches » et les victoires. Sur les derniers jours Groupe Atlantic enchaîne mais cela ne nous inquiète pas plus que ça. » Pour rappel, l’équipage normand est leader du classement général depuis le premier jour à Dunkerque.

Retour sur le podium pour Royan Atlantique

Dans le match pour la troisième place au général, Royan Atlantique a aujourd’hui pris le dessus sur BE.Brussels – Kidibul Powered by Flying Frogs et Helvetia Purple by Normandy Elite Team. « Nos adversaires directs sont derrière. On se remet dans le droit chemin après le raid d’hier qui a été difficile. L’étape d’Erquy n’avait pas été très bonne non plus », souligne Gaultier Tallieu, skipper de Royan Atlantique. « Nos deux concurrents naviguent bien, nous sommes au coude-à-coude. Il est encore trop tôt pour se focaliser à fond sur eux. On ne fait pas notre stratégie vis-à-vis d’eux, ça viendra plus tard. » À noter également que l’équipage de Team Jeune Sud a terminé deux courses sur le podium et décroché une place dans le Top 5 de la journée. « Il y a eu des belles choses aujourd’hui. L’un de nos points forts est l’agressivité sur les départs et les phases de contact. Nous venons des plus petits bateaux, on a l’habitude. Maintenant, il faut qu’on arrive à être plus réguliers », analyse Eliot Bourgeois, régleur du team sudiste.

Rendez-vous demain pour le dernier ralliement du Tour Voile 2021

Pour des raisons de marée, les courses se sont terminées peu avant 13h. Cet après-midi, les marins vont donc pouvoir se reposer et analyser la météo avant le dernier ralliement de cette édition, entre Châtelaillon-Plage et Royan.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile