Nous y voilà. Le grand jour est arrivé. Place à la Super Finale de ce Tour Voile 2021. Les quatre premiers équipages du classement général se retrouvent aujourd’hui pour une ultime confrontation. Helvetia Blue by Normandy Elite Team, Groupe Atlantic, Helvetia Purple by Normandy Elite Team et Royan Atlantique vont pénétrer une dernière fois dans l’arène de Serre-Ponçon… mais un seul en sortira vainqueur. Lequel ? Réponse à partir de 13h05 lors du coup d’envoi de la Super Finale de cette 44e édition !

Tous les ingrédients sont réunis aujourd’hui pour nous livrer un spectacle d’anthologie :

Tout d’abord, le sublime lac de Serre-Ponçon. Niché au cœur des sommets alpins, il est l’arène idéale pour disputer l’ultime confrontation entre les quatre meilleurs équipages. Le thermique réputé de ce plan d’eau permettra d’assurer le show, quand le relief des montagnes environnantes apportera une pointe d’imprévisibilité. De quoi pimenter le scénario de cet ultime acte.

Ensuite, le format de cette Super Finale. Disputée en match-racing, cela laisse la porte ouverte aux rebondissements. Dans cette configuration chacun des quatre équipages qualifiés peut encore remporter le titre (voir schéma explicatif ci-dessous). Du premier au quatrième le jeu reste ouvert. De quoi pousser les marins encore en lice à tout donner dans ce dernier affrontement.

Enfin, les quatre équipages qualifiés. Tous ont prouvé tout au long de ce Tour Voile leur capacité à naviguer vite et bien. Ce sera encore le cas aujourd’hui et tous vendront chèrement leur peau. Helvetia Blue by Normandy Elite Team, leader du classement général depuis la toute première journée à Dunkerque, est sûr de ses forces et ne laissera aucune place au doute. Groupe Atlantic est l’équipage qui compte le plus de victoires de journées. Redoutables quand il s’agit de faire de la vitesse et rapides dans les manœuvres, Clément Cron et ses équipiers sont de sérieux prétendants au titre. De son côté, Helvetia Purple by Normandy Elite Team reste sur une superbe dynamique avec deux victoires lors des deux dernières journées. L’équipage 100% féminin pourra compter sur ses forces vives, notamment Pauline Courtois, spécialiste du match-racing et Audrey Ogereau ancienne membre de l’équipe de France et experte de la régate au contact sur multicoque. Enfin Royan Atlantique s’est hissé dans le quatuor final en faisant preuve d’une impressionnante régularité. Galvanisé par l’enjeu, le team mené par Gaultier Tallieu pourrait bien créer la surprise. Ce dernier carré de haut niveau laisse en tout cas entrevoir des duels exceptionnels !

Tant de facteurs qui font que cette Super Finale inédite laissera assurément une trace dans l’histoire du Tour Voile… Maintenant, la messe est dite, les dés sont jetés, place au spectacle !

Une Super Finale visible depuis la terre 

Cette Super Finale va se dérouler sous les yeux du public. Les marins pourront compter sur le soutient des supporters venus les encourager. C’est assez rare dans la discipline pour être signifié. Les épreuves se déroulent généralement loin du rivage et des spectateurs. La configuration de ce plan d’eau permet au village d’être idéalement situé face aux épreuves et au public d’admirer ces belles prestations. Un facteur supplémentaire qui peut galvaniser encore davantage les équipages.

Un raid solidaire pour les non-qualifiés

Chaque équipage de ce Tour Voile 2021 supporte une association solidaire. Les Diam24 OD classés de la cinquième à la dixième place du classement général, participent cet après-midi à un raid solidaire. L’association supportée par le vainqueur de ce raid sera mise en avant à l’occasion de la remise des prix qui aura lieu à 18h30 après la Super Finale.

Ils ont dit …

Pauline Courtois – Helvetia Purple by Normandy Elite Team : « L’objectif était vraiment de faire partie des quatre premiers. Aujourd’hui nous rentrons en troisième position donc c’est top d’être à cette place là. Nous avons vraiment hâte d’aller naviguer et d’aller défendre cette place sur l’eau. Suite à nos performances des deux derniers jours, nous sommes en confiance. Nous sommes à l’aise sur le plan d’eau, à l’aise avec la configuration d’équipage que nous avons choisi, c’est rassurant. Après nous savons très bien que sur une journée toutes les cartes sont redistribuées. Le cadre est juste exceptionnel  pour une finale. Le décor est magnifique, les conditions sont tops. »

Clément Michel – Helvetia Blue by Normandy Elite Team : « Nous avons un match à remporter sur les trois qui vont être courus. On est focus. Le but c’est de tout donner et sortir notre meilleur jeu. Ça reste quand même une journée assez complexe. Il y a des risques orageux, la nébulosité va être forte à certains moments. Nous allons profiter du temps à terre pour observer les autres. »

Clément Cron – Groupe Atlantic : « Cela fait trois semaines que nous sommes là. Nous sommes en position pour gagner le titre. C’était la première partie du contrat. Maintenant, il faut finir le job. Il ne va pas falloir se projeter trop rapidement en finale car il y aura la demi-finale à disputer. Nos deux potentiels adversaires ont très bien navigué. Tout particulièrement Helvetia Purple by Normandy Elite Team qui a sorti deux journées parfaites. Il y a quelques années je faisais des tops 10 mais à aucun moment je pensais être en capacité de gagner le Tour Voile. Après, rien n’est encore joué. On est quatre bateaux à pouvoir remporter le titre. Au final il n’y aura qu’un vainqueur, il faudra être ce bateau. Cela passera par bien naviguer, se concentrer et ne pas craquer »

Gaultier Tallieu – Royan Atlantique : « Nous sommes très contents de notre Tour Voile. Il y a eu des hauts et des bas mais au final nous sommes parmi les quatre qualifiés donc bien dans le match. C’était notre objectif. Désormais, tout reste à faire. La victoire est encore possible. Nous allons tout donner, s’arracher, prendre les manches les unes après les autres. Nous savons que nous n’avons pas le droit à l’erreur aujourd’hui. Nous allons tout donner peu importe les conditions, nous serons là. Les filles d’Helvetia Purple by Normandy Elite Team ont été plutôt brillantes les deux derniers jours. Nous sentons que leur configuration sur le lac marche plutôt bien mais ce n’est pas pour autant que ça nous met la pression. Un match un contre un c’est différent qu’une course en flotte. Si nous arrivons à les mettre derrière dès le début, nous ferons la course devant et cela devrait bien se passer. »

 

 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile