Les équipages ont dû composer avec un fort courant et un vent instable de nord-est de 10-15 nœuds tout au long de la journée. Ce plan d’eau compliqué des parcours construits de Royan a livré un beau spectacle sur zone avec de nombreux rebondissements. Pour sortir son épingle du jeu, il a fallu être à l’affût des bonnes rafales et orientations du vent. Au bout du compte, c’est l’équipage de Groupe Atlantic qui l’emporte et renoue avec la victoire en signant la plus belle régularité sur les cinq courses disputées (1er, 4e, 1er, 2e, 1er). Au classement général, Clément Cron, Valentin Sipan, Aristide Gasquet et Aurélien Pierroz continuent de mettre la pression en revenant à 2 petits points du leader Helvetia Blue by Normandy Elite Team, deuxième équipage du jour. La suite des événements s’annonce passionnante !

Pour cette première journée de course à Royan, cinq parcours construits ont été disputés sur un plan d’eau compliqué. Le facteur majeur du jour : le courant. La zone de course située à l’entrée de l’estuaire de la Gironde était naturellement exposée au fort courant des marées montantes et descendantes. Les 15 000 à 25 000 m3 d’eau de mer rentrant dans l’estuaire à chaque marée montante peuvent générer une force allant jusqu’à 2/3 nœuds. À cela, il fallait ajouter un vent de terre de Nord-Est. Instable en force et en direction à l’approche du haut du parcours, le flux subit ici les effets de site provoqués par les falaises de Suzac, devant lesquelles était mouillée la bouée au vent. De quoi mettre les nerfs des équipages à rude épreuve…

Et de dix pour Groupe Atlantic : « On ne va pas les lâcher ! »

La journée a été riche en rebondissements. Au jeu du plus régulier, c’est l’équipage de Groupe Atlantic qui s’en est le mieux sorti. Leader du classement provisoire après la quatrième course, le team mené par Valentin Sipan a réussi à contrôler son concurrent direct en mode match race, avant de mettre le turbo pour franchir la ligne d’arrivée de la cinquième manche en premier. C’est la dixième journée dominée par Groupe Atlantic depuis le coup d’envoi de ce Tour Voile 2021. « On savait que la journée allait être compliquée entre des prévisions de vent de nord-est instable et une renverse de courant à gérer » explique Valentin Sipan.« Nous avons pris manche après manche en prenant en compte les paramètres au moment du départ. À chaque fois, nous avons essayé de remettre en question notre stratégie. Ça a été plutôt payant. On ne va pas les lâcher ! Demain, on compte bien remettre les pendules à l’heure avec Helvetia Blue by Normandy Elite Team. On est dans le match ! »

Helvetia Blue by Normandy Elite Team manque le doublé : « On a péché sur les départs… »

Le team normand avait l’occasion de confirmer sur cette journée de parcours construits en capitalisant sur la belle victoire acquise la veille. Il a finalement terminé à la deuxième place et voit de nouveau son concurrent direct, Groupe Atlantic, revenir à deux points au classement général.« On a mis un peu de temps à comprendre les schémas du vent » confie le tacticien du bord, Clément Michel« En plus, on a péché sur les départs, dont le dernier sur la manche décisive, ça a été dur de revenir. C’est ce qu’il nous a manqué pour aller chercher Groupe Atlantic sur la journée. Demain l’objectif principal sera de les laisser derrière. »

Royan Atlantique creuse l’écart : « Nous sommes contents de mettre nos concurrents directs derrière »

Attendus sur un plan d’eau qu’ils connaissent sur le bout des doigts, les locaux de l’étape ne se sont pas loupés. Le team mené par Gaultier Tallieu creuse l’écart avec son concurrent direct dans la bataille pour la troisième place. Ce soir, il accumule un petit matelas de deux points d’avance sur Helvetia Purple by Normandy Elite Team. « Nous sommes plutôt satisfaits de notre journée. C’était des conditions hyper instables, très compliquées avec du vent de terre. On commence la journée de manière mitigée avec deux places de cinq. Mais on revient bien au fur et à mesure avec une place de trois, une place de deux. Nous avons bien crû que nous allions gagner la dernière manche mais le bord retour a été plus compliqué que prévu. » analyse le skipper du team Gaultier Tallieu, avant d’ajouter« Nous sommes contents de mettre nos concurrents directs derrière. Nous allons être plus sereins pour demain. On va bien récupérer ce soir, bien se préparer car avec le courant qu’il y a ici, ça s’annonce encore comme un sacré challenge. Les écarts de points se creusent un peu mais rien n’est fait. Il faut naviguer proprement. »

Rendez-vous demain pour un raid dans l’embouchure de la Gironde

Pour la deuxième journée de compétition royannaise, le comité de course a concocté un raid côtier dans l’embouchure de la Gironde. Les marins devront à nouveau composer avec un fort courant. La journée s’annonce engagée avec beaucoup de manœuvres à enchainer sous un soleil de plomb et avec une pression maximale à l’approche de la Super Finale de Serre-Ponçon.

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile