Team Beijaflore arrache la victoire dans le Tour Voile 2019 !

21 juillet 2019 - 17:41

 Le Tour Voile 2019 s’est joué dans les dernières secondes de la dernière course ! Valentin Bellet, Guillaume Pirouelle, Valentin Sipan, Julien Villion et Arnaud Jarlegan ont remporté de superbe manière la 42e édition à Nice. Ce dimanche, Beijaflore a arraché la 2e place d’une Super Finale tendue, indécise. Impérial sur cette ultime course qu’il remporte, très incisif, l’équipage de Cheminées Poujoulat (Robin Follin, Gaulthier Germain, Antoine Rucard, Virgil Aubriot) passe à 3 petits points de la victoire mais fait un très joli 2e. Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée complète le podium du Tour Voile 2019. Cheminées Poujoulat remporte le Classement Jeune, CER - Ville de Genève le Classement Amateur et La Boulangère le Classement Mixte.

Depuis le 5 juillet à Dunkerque, ils ne se lâchaient pas. C’est ce dimanche, lors de la Super Finale de Nice, que s’est dénoué le superbe duel entre Team Beijaflore et Cheminées Poujoulat. Pour ce second équipage, qui accusait un retard de 5 points avant cette ultime course, la donne était la suivante : pour gagner le Tour, il fallait absolument finir devant les hommes de Beijaflore, en intercalant au moins deux bateaux entre eux.

Beijaflore et Poujoulat sont passés par toutes les émotions…
Marins et observateurs attendaient beaucoup de cette Super Finale, et ils n’ont pas été déçus. A bord de Cheminées Poujoulat, Robin Follin, Gaulthier Germain et Antoine Rucard ont parfaitement déroulé leur plan et dominé la Super Finale quasiment de bout en bout. Impressionnants, ils n’étaient toutefois pas maîtres de leur destin. Derrière, Valentin Bellet, Guillaume Pirouelle et Valentin Sipan ont tout donné pour ne pas finir au-delà de la 3e place, ce qui aurait signifié la perte du Tour. Jusqu’à la dernière marque, Beijaflore était en posture défavorable. Mais en arrivant tribord amure, et donc prioritaires, sur cette ultime bouée, ils sont parvenus à faire l’intérieur, à doubler trois concurrents et à terminer 2e derrière Cheminées Poujoulat !

Beijaflore, le sacre de la régularité
3e en 2017, 2e en 2018, Team Beijaflore est parvenu cette année à gravir cette ultime marche menant à la victoire. Valentin Bellet, Guillaume Pirouelle, Valentin Sipan, Julien Villion et Arnaud Jarlegan ont pris les commandes dès le deuxième jour à Dunkerque. Malgré la pression de leurs poursuivants, et tout particulièrement de Cheminées Poujoulat, ils ont fait preuve d’une sérénité, d’une force mentale et d’une régularité remarquables. En 15 jours, ils ont remporté deux journées et terminé 10 fois sur le podium. Leur plus mauvais résultat a été une 7e place.

Cheminées Poujoulat, magnifique 2e
Grand animateur du Tour Voile, Cheminée Poujoulat a remporté quatre journées, dont les trois dernières ! Cela n’a pas suffi mais Robin Follin, Gaulthier Germain, Antoine Rucard et Virgil Aubriot, bien que déçus ce soir, peuvent repartir avec le sentiment du devoir accompli. Vainqueurs du Classement Jeune et sur le podium au Général, cet équipage managé par Bernard Stamm a réalisé tous ses objectifs.

Un deuxième podium consécutif pour Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée, un Top 5 de grande qualité
Sandro Lacan, Tim Mourniac, Jules Bidegaray et Achille Nebout (accompagnés de Kevin Peponnet en début de Tour) terminent sur le podium du Tour Voile, en ayant remporté deux journées (le Raid Côtier de Fécamp et les Stades Nautiques de Jullouville). S’il n’a pas pu se mêler jusqu’au bout à la lutte pour la victoire finale, Ixio a été l’un des teams les plus en vue dans le Tour Voile 2019 et a su conserver son positionnement sur le podium, malgré la pression de Golfe du Morbihan Breizh Cola (4e au Général, 2 journées remportées) et Renaissance Services (5e, 3 journées remportées).

Cheminées Poujoulat, CER-Ville de Genève et La Boulangère vainqueurs des classements Jeune, Amateur et Mixte
Outre le Général, trois autres classements étaient en jeu dans cette 42e édition. L’impressionnant Cheminées Poujoulat l’a emporté chez les jeunes, devant Golfe du Morbihan Breizh Cola. Du côté des amateurs, CER - Ville de Genève (Victor Cas/Laurane Mettraux) est sorti vainqueur du duel face à Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne (Emeric Dary). Enfin, dans le nouveau Classement Mixte, qui réunissait trois équipages 100 % féminins, La Boulangère (Mathilde Géron) a dominé les débats, du premier au dernier jour.

Rendez-vous en juillet 2020 pour la 43e édition, la 6e en Diam 24od
Rendez-vous est déjà pris en juillet 2020 pour une nouvelle édition du Tour. A noter que le Diam 24od est prolongé en tant que bateau officiel du Tour Voile jusqu’à l’édition 2022 au minimum.

Réactions :

Valentin Bellet (Team Beijaflore) : « C’est une immense joie collective ! Nous avons donné notre maximum jusqu’à la toute fin de la Super Finale. Il y a eu des moments très durs sur cette course, on a parfois été avant-derniers… A bord, on a tous pensé individuellement qu’on était très mal embarqués, mais à aucun moment on ne l’a formulé. Nous n’avons rien lâché, nous sommes restés positifs car nous savions que sur le plan d’eau de Nice, il y a toujours des opportunités qui se présentent. Cheminées Poujoulat a été impérial sur la Super Finale et un super concurrent tout au long du Tour. Notre victoire s’est construite sur d’infimes détails, il y a tellement de paramètres qui entrent en jeu… »  

Robin Follin (Cheminées Poujoulat) : « Nous n’avons rien à nous reprocher, nous avons très bien navigué, surtout en fin de Tour puisque nous avons gagné les trois dernières journées ! Sur le coup, nous sommes tristes mais dans quelques heures nous serons très contents d’avoir terminé 2e de cette belle compétition. Beijaflore est un super vainqueur. Le bilan est très positif, on rentre dans tous nos objectifs. On reviendra pour gagner. »  

Sandro Lacan (Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée) : « Malgré la forte déception d’hier, le bilan reste très positif avec tout ce qu’on a vécu, entre les blessures, la casse et le mal de dents de Tim (Mourniac, le barreur ndr). Ce n’était pas facile et on parvient quand même à tenir cette belle place de trois. On aurait aimé aller plus loin mais on a fait des erreurs sur l’eau qu’on ne refera pas l’an prochain. L’équipe a été solidaire jusqu’au bout et c’est le principal. »

 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile