Raid dingue !

8 juillet 2019 - 18:41

Quatre jours, quatre vainqueurs différents ! Le Tour Voile 2019 se révèle très ouvert et c’est aujourd’hui l’équipage de Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (Tim Mourniac, Jules Bidegaray et Achille Nebout) qui a remporté le superbe Raid Côtier de Fécamp, au terme d’un incroyable duel face aux amateurs de Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne (skipper : Emeric Dary). Pas encore victorieux mais toujours très régulier, le Team Beijaflore de Valentin Bellet, 3e aujourd’hui, reste leader au Classement Général devant Cheminées Poujoulat (Robin Follin) et Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée qui reprend la 3e place à Renaissance Services, contraint à l’abandon aujourd’hui suite à un problème de safran. Demain, les 23 équipages régateront en Stades Nautiques à Fécamp.

La plage de Fécamp offre une formidable tribune naturelle et c’est un public nombreux qui est venu admirer le coup d’envoi du premier Raid Côtier du Tour Voile 2019. Les conditions étaient parfaites sous le soleil et dans un vent d’une bonne quinzaine de nœuds. Le parcours de 40 milles le long des falaises de la Côte d’Albâtre a été à la fois magnifique et physique.
 
4 heures de course et une victoire qui se joue dans les dernières secondes…
Les 23 équipages ont d’abord tiré des bords vers la bouée de dégagement enroulée par Team Ocewood #Waterfamily (skipper : Simon Bertheau), suivi de près par Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne, un équipage qui concourt au Classement Amateur. Très solides, Emeric Dary, Raphaël Censier et Hugo Feydit ont mené la quasi intégralité de la course, malgré la pression de top teams derrière eux. Après quatre heures de course, ils ont viré en tête la dernière bouée du parcours, positionnée à quelques dizaines de mètres de l’arrivée. Mais sur les derniers virements, l’opportuniste équipage d’Ixio-Toulon Provence Méditarranée est passé devant, in extremis.
 
Prime à la régularité pour Beijaflore
3e en 2017, 2e en 2018, le Team Beijaflore est bien placé pour savoir que chaque point compte sur le Tour Voile et que le maître-mot pour espérer gagner est la RÉGULARITÉ. Valentin Bellet et ses hommes appliquent remarquablement ce principe. En quatre jours, ils ont terminé trois fois sur le podium puis une fois à la 4e place. Deux autres équipages très consistants, Cheminées Poujoulat (Robin Follin) et Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (Tim Mourniac), complètent le podium provisoire. Les trois leaders se tiennent en à peine 5 points ce soir. L’équipage 100 % féminin de La Boulangère (Mathilde Géron), 7e aujourd’hui, conserve sa place dans le Top 5, juste derrière Golfe du Morbihan Breizh Cola (Solune Robert).
 
Coup dur pour Renaissance Services
Grosse désillusion pour l’équipage omanais Renaissance Services qui a dû abandonner suite à la casse d’une tige de safran, rédhibitoire pour poursuivre le Raid. Troisièmes du Classement Général ce matin, Stevie Morrison, Abdhul Raman Al Mashari et Quentin Ponroy sont les grands perdants de la journée et rétrogradent à la 11e place. Mais ce team a déjà prouvé à Dunkerque qu’il a de la ressource. « Nous allons nous battre ! », assure Stevie Morrison.

Réactions :

Tim Mourniac (Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée) : « Nous étions très rapides aujourd’hui. Ce matin, on s’est dit que ce Raid était pour nous, nous avons bien bossé pour ne pas lâcher un mètre. On s’est mis en mode pitbull, on a tout donné physiquement. Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne a fait un superbe Raid mais en bon filous, nous avons saisi l’opportunité de les dépasser à la toute fin. »

Emeric Dary (Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne) : « Nous avons mené 95 % du parcours et Ixio nous a grillé à quelques mètres de l’arrivée. C’est très frustrant mais nous sommes fiers de notre course. Nous sommes une équipe d’amateurs et personne ne nous attendait à ce niveau. Nous sommes heureux de réussir à faire de telles journées face à des concurrents de grande qualité. »

Guillaume Pirouelle (Team Beijaflore) : « C’était dur physiquement. C’était des longs bords où tu ne bouges pas trop au rappel, ça fait un peu mal aux organismes. On s’en sort plutôt bien, nous sommes contents de cette 3e place même si on espère toujours mieux. L’important, c’est d’être placé. Ça fait quatre jours que nous le sommes. L’expérience montre qu’il faut faire le meilleur résultat tous les jours. »

 

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus