Match à trois !

11 juillet 2019 - 19:40

Les trois leaders du Classement Général sont très solides et se rendent coup pour coup. Aujourd’hui encore, ils ont trusté le podium des Stades Nautiques de Jullouville. La victoire est revenue au Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée qui a repris quelques précieux points à Cheminées Poujoulat et Team Beijaflore (toujours aux commandes du Tour). Ce soir, les trois leaders se tiennent en 7 points. Si la compétition a comme de coutume été rude sur l’eau, la journée a été marquée par un bel élan de solidarité sur le Paddock. Suite à une collision, l’équipage de Groupe Atlantic a bénéficié du soutien des préparateurs d’autres teams pour remplacer son flotteur endommagé et repartir en course. La caravane du Tour prendra demain la direction des Sables d’Olonne où débutera samedi l’Acte 4 avec un joli Raid Côtier.

Les 23 équipages ont pris part ce jeudi aux Stades Nautiques de Jullouville dans des conditions superbes avec un vent de Nord-Ouest d’une bonne dizaine de nœuds. Les quatre premiers du Classement Général ont tenu leur rang en phase de qualification. Team Beijaflore (skipper : Valentin Bellet), Cheminées Poujoulat (Robin Follin), Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (Kevin Peponnet) et Golfe du Morbihan Breizh Cola (Riwan Perron) se sont hissés sans trembler pour la Finale.

Belle performance des hommes de Clément Meister (Caraïbos Be. Brussels) qui ont décroché leur deuxième qualification en Finale, après leur victoire le premier jour à Dunkerque. C’est passé sur le fil également pour les amateurs de Gregory Lemarchal Les Sables d’Olonne (Emeric Dary) et CER-Ville de Genève (Victor Casas). Quant à l’équipage de Pink Lady - Pays de l’Or - Sud de France (Gabriel Skoczek), il s’est qualifié pour sa première Finale. Trois équipages ont terminé la journée avec des regrets, manquant cette Finale d’un rien : Renaissance Services, EFG Private Bank Monaco et Team Océwood #Waterfamily.

Le trio de tête fait le break
Auteurs d’un superbe départ, Kevin Peponnet, Tim Mourniac et Jules Bidegaray (Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée) ont dominé la finale de bout en bout et remporté leur deuxième victoire après le Raid Côtier de Fécamp. Derrière, les deux leaders du Tour Voile ont eux aussi été très solides et ont complété le podium. A l’issue de l’Acte 3, ces trois équipages se tiennent en seulement 7 points, alors qu’il reste huit jours de compétition dans le Tour. Ils ont fait le break avec leurs poursuivants : Golfe du Morbihan Breizh Cola, 4e, est à 18 points du podium.

Bel élan de solidarité autour de Groupe Atlantic
L’équipage jeune de Groupe Atlantic a très bien commencé la journée. Clément Cron, Aristide Gasquet et Paco Lepoutre ont terminé 3e de la première course de qualification, puis 2e de la suivante. Ils étaient dans le match pour décrocher pour la première fois un ticket pour la Finale. Malheureusement, un refus de priorité sur la troisième course a coûté cher à Groupe Atlantic qui s’est fait percuter par Pink Lady - Pays de l’Or - Sud de France. Très endommagé sur son arrière tribord, le flotteur tribord devait impérativement être remplacé. S’en est suivi un arrêt au stand digne de la Formule 1, marqué par un bel élan de solidarité puisque des préparateurs d’autres teams sont venus prêter main forte aux hommes de Groupe Atlantic qui ont pu repartir en course.

Ces préparateurs ont été récompensés du Prix Antargaz de la Combativité pour l’Acte 3 à Jullouville. C’est la première fois que ce prix est décerné à un collectif. Une belle récompense pour ces hommes et femmes de l’ombre qui œuvrent pour faire en sorte que leurs équipages partent toujours sur l’eau avec un bateau préparé au mieux.

Réactions :

Kevin Peponnet (Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée) : « C’était mon dernier jour à bord d’Ixio et cette victoire est un beau cadeau de départ ! Sandro Lacan, qui était blessé, reviendra à bord aux Sables d’Olonne. Il est très doué et je ne doute pas qu’il va permettre à notre équipage de poursuivre sur sa lancée. Il y a un beau match en tête du Tour. Celui qui fera le moins d’erreurs gagnera à Nice ! »

Robin Follin (Cheminées Poujoulat) : « Une belle bataille s’installe avec Beijaflore et Ixio. Tant qu’un ne partira pas à la faute, rien ne sera joué. Il n’y en a pas un qui lâche ! Il est encore très tôt pour parler de ça mais nous avons quand même la Super Finale de Nice dans un coin de notre tête. »

Guillaume Pirouelle (Team Beijaflore) : « On a commencé par une manche très moyenne mais nous avons su rebondir. On a de la ressource ! Pour le moment notre pire place sur ce Tour est 4e. Tant mieux car les erreurs ne pardonnent pas. »

Paco Lepoutre (Groupe Atlantic) : « Je n’avais pas imaginé qu’on puisse changer de flotteur mais grâce aux préparateurs des autres teams nous avons pu repartir en course. Finalement nous avons juste loupé une manche. Mais après cet incident, nous avons a eu du mal à nous remettre dedans, nous étions un peu plus peureux au contact des autres... »

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus