Beijaflore ouvre son compteur de victoires

10 juillet 2019 - 18:25

Toujours bien placé mais pas encore victorieux, le Team Beijaflore a frappé fort en remportant ce mercredi le Raid Côtier de Jullouville. Valentin Bellet, Guillaume Pirouelle et Julien Villion ont parfaitement géré les conditions piégeuses du jour. Beijaflore reste leader du Tour Voile et prend des précieux points à ses deux concurrents les plus proches, Cheminées Poujoulat (Robin Follin, 5e place aujourd’hui) et Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée (Tim Mourniac, 6e). Deux équipages ont réalisé leur première très belle performance dans ce 42e Tour Voile : EFG Private Bank Monaco (Pierre Pennec) et Pink Lady - Pays de l’Or - Sud de France (Gabriel Skoczek), respectivement 2e et 3e du Raid. Suite de l’Acte 3 demain à Jullouville, avec les Stades Nautiques à partir de 13h30.

Les 23 Diam 24od en lice dans le Tour Voile 2019 ont pris part ce mercredi au deuxième des cinq Raids Côtiers au programme. Au départ et à l’arrivée de Jullouville, les concurrents ont bataillé le long des côtes normandes dans un vent faible et un courant significatif, tout en devant négocier au mieux les effets de site, notamment au niveau de Granville. Le vainqueur du jour est inédit dans cette 42e édition, mais loin d’être inattendu…  

Beijaflore met tout le monde d’accord
En tête ce matin avec un point d’avance sur Cheminées Poujoulat, Team Beijaflore n’avait pas encore remporté une journée de course. C’est désormais chose faite. Avec sa composition spéciale Raid (Valentin Bellet, Guillaume Pirouelle et Julien Villion), le leader du Tour a enfoncé le clou, remportant la course du jour avec une avance confortable sur tous ses poursuivants, dont ses deux principaux concurrents au Classement Général qui ont toutefois limité la casse : Cheminées Poujoulat 5e, Team Réseau Ixio - Toulon Provence Méditerranée, 6e.  

Photo finish pour la 2e place
Derrière, la lutte pour la 2e place a été intense entre deux teams qui n’avaient pas encore obtenu des résultats à la hauteur de leurs espérances depuis le début du Tour. Cette sixième journée ne manquera pas de leur redonner confiance. C’est finalement EFG Private Bank Monaco (Pierre Pennec, Hussain Al Jabri, Corentin Horeau) qui a coiffé sur le poteau l’éclectique équipage de Pink Lady - Pays de l’Or - Sud de France (Gabriel Skoczek, Jacopo Rizzi, Lucas Chatonnier). EFG Private Bank Monaco entre dans le Top 5 au Classement Général, tandis que Pink Lady se rapproche de son objectif de Top 10. On note aussi aujourd’hui les performances intéressantes de Renaissance Services (4e), Batistyl - Habitat (7e) et Helvetia Blue by Normandy Elite Team (8e).

Réactions :

Valentin Bellet (Team Beijaflore) : « Cette année, nous avons attendu l’Acte 3 pour décrocher notre première victoire. C’est bien car tous les autres favoris avaient déjà réussi à gagner au moins une journée. On reprend un tout petit peu plus d’avance mais il y a sept Actes et la compétition restera très, très, serrée… »  

Pierre Pennec (EFG Private Bank Monaco) : « Encore un beau parcours côtier pour nous qui avions terminé 6e à Fécamp dans la brise. Nous sommes à l’aise sur cet exercice depuis les courses d’avant-saison. Il va falloir valider notre progression demain en Stades Nautiques pour faire un bel Acte. Ça fait du bien à l’équipe de décrocher un beau résultat. »  

Lucas Chatonnier Pink (Lady - Pays de l’Or - Sud de France) : « Nous sommes un peu déçus de finir en se faisant dépasser sur la ligne. Malgré tout, cette 3e place reste très positive. Elle va nous permettre de nous relancer après notre début de Tour un peu décevant. Avant, les Raids étaient notre faiblesse et nous avons beaucoup travaillé à La Grande-Motte pour améliorer notre vitesse. Maintenant nous sommes capables de faire de très belles choses sur les Raids. »  

Cyrille Legloahec (Batistyl - Habitat) : « Très sympa ce Raid ! On s’est battus face à de bonnes équipes qui sont devant au Général. C’est notre meilleur résultat cette année. En Stades Nautiques, nous avons une bonne vitesse mais nous manquons d’entraînement par rapport aux grosses équipes sur les manœuvres et les petits détails. Mais on y réfléchit ! »

Suivez-nous

Recevez des informations exclusives sur le Tour Voile